Toujours dans Le Devoir: une réponse aux universitaires québécois

pluralisme diversité laïcité

Le feuilleton se poursuit dans les pages du Devoir puisque l’ « anthropologue, journaliste, universitaire et militant laïque » Daniel Baril répond au manifeste de plusieurs universitaires québécois publié dans les colonnes du même journal une semaine plus tôt (édition du 3 février 2010). Le texte intitulé « Sociologie du vêtement 101 » (en référence à la loi 101 dont vous saurez tout en allant sur sa page wikipédia) est court et ne répond pas point par point mais porte sur un élément en particulier : le rôle du vêtement et ses significations. Daniel Baril reproche aux auteurs du manifeste d’avoir occulté cette dimension symbolique du vêtement. Et Baril de citer Barthes qui, dans un style sentant bon les influences de la linguistique (couple signifiant/signifié), souligne dans Histoire et sociologie du vêtement que : «Le signifié principal du vêtement […], c’est essentiellement le degré d’intégration du porteur par rapport à la société dans laquelle il vit. [En tant que langage, le vêtement] est, au sens plein, un modèle social, une image plus ou moins standardisée de conduites collectives attendues, et c’est essentiellement à ce niveau qu’il est signifiant».

Rien de bien nouveau sous le soleil. Le vêtement dit quelque chose de façon non-verbale. C’est un fait acquis et je pense que les auteurs du manifeste ne l’avaient certainement pas oublié. Le texte de Baril emprunte une pente glissante quand il écrit : « Dans une telle circonstance, quel est le signifié du vêtement religieux? Le langage non verbal du vêtement religieux ou signe distinctif exprime le fait non seulement que la personne est croyante, mais aussi qu’elle professe telle ou telle religion, avec tout son système de valeurs et de croyances, et qu’elle en fait une interprétation fondamentaliste puisqu’elle place son appartenance religieuse au-dessus de sa fonction professionnelle. Le modèle social exprimé n’est pas celui qui est attendu (mis en italique par moi) ». La relation entre vêtement religieux et fondamentalisme ne va pas de soi, de même l’idée que la personne mettrait son appartenance religieuse au-dessus de sa fonction professionnelle. A bientôt, pour un nouvel épisode plus palpitant encore que les aventures de Jack Bauer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s