Des évangéliques dans Megalopolis

MegalopolisVoici l’occasion de découvrir une nouvelle revue, Megalopolis, lancée l’an dernier par d’anciens étudiants de la filière journalisme de sciences-po. Le projet est aussi original qu’ambitieux: offrir une revue de qualité au Grand Paris, cette entité géographique qui n’en finit plus de naître. L’approche de la revue plaît d’autant plus au géographe que je suis, qu’elle traite avant tout des lieux qui composent l’espace francilien, et s’efforce d’en restituer l’originalité et la complexité de chacun.

A l’occasion du numéro 3 de la revue, j’avais été contacté par Olivier Monod, un des journalistes  fondateurs, désireux de faire un article sur un phénomène encore peu connu: la multiplication des lieux de culte d’Eglises évangéliques dans la banlieue parisienne, en particulier en Seine-Saint-Denis. J’ai donc proposé à Olivier d’entrer dans le sujet par le biais de l’espace. Nous avons ainsi passé toute une matinée en juin dernier à arpenter les rues de Saint-Denis et d’Aubervilliers, à la rencontre de ces lieux de culte improbables, invisibles pour l’oeil non averti. Ce fut pour moi l’occasion de vérifier une hypothèse:  les transformations rapides de la Plaine Saint-Denis, condamnent à moyen terme la présence des lieux de culte, installés dans ce que j’appelle des « interstices urbains », où le religieux surgit là où on ne l’attend pas. Ici se situe d’ailleurs un des chantiers de la Géographie du fait religieux: repérer ces nouveaux lieux et espaces de la pratique religieuse, moins officielle, et beaucoup plus adaptable à la ville contemporaine.

Je me contente de faire deux remarques sur l’article qui restitue parfaitement les réalités de ces Eglises de banlieue:

  • la première concerne l’en-tête de l’article qui s’achève ainsi: « Reportage dans ces paroisses, où se mêlent communautarisme, prosélytisme et immigration« . Je suis pas vraiment convaincu par l’usage du terme « communautarisme » dans le contexte des Eglises issues de l’immigration. Pour faire vite, et tel que je le comprends, le communautarisme serait une sorte de maladie de la communauté, ou plus exactement, une communauté qui se serait fermée sur elle-même, ne laissant donc entrer ou sortir personne. Dans le cas des Eglises issues de l’immigration que j’ai rencontrées, on ne retrouve absolument pas cette configuration: non seulement, les membres sont libres de partir, et ils ne s’en privent d’ailleurs pas (d’où les fréquentes scissions internes), mais en plus le nouvel arrivant est toujours parfaitement accueilli, et ce, quelle que soit son origine. Ceci est d’autant plus important que les pasteurs en ont assez de voir leurs Eglises passer pour des Eglises « de Noirs » quand ce sont des Eglises africaines: rappelons que la philosophie d’une association comme la Communauté des Eglises d’Expressions Africaines de France repose précisément sur un travail ambitieux de désethniciser les Eglises. C’est pour cela que le terme d' »expressions » est si important: on peut être Blanc, et se sentir à  sa place dans une communauté d' »expression africaine ».
  • la seconde porte sur une phrase qui m’est prêtée dans l’article, à savoir: « les Eglises d’expression africaine n’ont pas de lieux de culte fixes ». Si j’ai dit cela, c’est une erreur de ma part. Il est vrai que certaines Eglises africaines se caractérisent par une forme d’itinérance dans la banlieue parisienne, ce qui les rend particulièrement fragile et peut créer des dissensions  internes. Mais beaucoup d’autres ont trouvé une forme de « stabilité spatiale » qui leur permet de mener à bien leurs différentes activités. Je crois qu’il est essentiel de distinguer une itinérance circonstancielle d’une itinérance structurelle: alors que la première résulte d’une jeunesse de la communauté qui n’a pas encore trouvé de local, la seconde témoigne d’une difficulté plus profonde des Eglises à trouver des locaux.

En conclusion: achetez Megalopolis qui ne coûte que 3,50 Euros.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s