Où je retrouve William Branham

Lors de mon travail de terrain de thèse en Seine-Saint-Denis, je me suis retrouvé un dimanche matin de printemps aux abattoirs de volailles d’Aubervilliers. En plus de volailles, on y trouve plusieurs communautés évangéliques disséminées dans un complexe de bâtiments vétustes. Arrivé devant la porte d’une d’entre elles, je m’engage et suis accueilli par un monsieur qui me demande poliment, mais fermement, ce que je fais ici. Je réponds simplement: « je viens a culte ». Je me retrouve dans une petite de salle, semblable à des dizaines d’autres. L’assemblée est essentiellement africaine. Mon regard est immédiatement attiré par un portrait (image ci-contre)  accroché en arrière du pupitre: on y voit un homme de profil, littéralement auréolé. Ce qui est frappant c’est que le pupitre est encadré par un portrait du Christ et par le portrait de cet homme.

Au fil du culte, le nom d’un certain William Branham revient sans cesse. J’en déduis que William Branham est l’homme sur le portrait. A la fin du culte, on me remet un fascicule qui reprend les enseignements de Branham. Comme le pasteur en a témoigé au cours du culte: la lecture de la Bible ne se fait que par la médiation des enseignements de Branham. Celle-ci est codée, et le « prophète » Branham apporte les clefs de lecture indispensables.

De retour chez moi, je consulte ma « bible », The New dictionary of Pentecostal and Charismatic movements et apprends que William Branham (1909-1965), évangéliste américain, fut une des figures de proue du travail missionnaire en Afrique au cours des années 1950 et 1960. Sa renommée fut aussi grande que celle d’Oral Roberts au même moment. Pour en savoir plus, vous pouvez lire la biographie de Branham sur Wikipedia. Si Branham est qualifié de « prophète » c’est précisément grâce à ses visions et ses prophéties . Par ailleurs, il a développé un ministère de guérison qui s’inscrit dans le « healing revival » (« Réveil de Guérison ») de l’évangélisme américain au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Sa biographie disponible en anglais rapporte qu’enfant, il a des visions qui lui permettent de prédire le futur. Il se convertit une fois adulte, reçoit le baptême de l’Esprit et débute son oeuvre, d’abord sous une tente itinérante, renouant ainsi avec la tradition des « camp-meetings ». En juin 1933, 3 000 personnes auraient assisté à son enseignement à Jeffersonville.

Si je parle aujourd’hui de Branham c’est que pas plus tard que ce matin, j’ai été abordé dans un McDonalds par un des employés. « Je souhaiterais vous inviter dans mon Eglise; vous avez de quoi noter l’adresse? » Il faut dire que j’étais en train de parler des Eglises montréalaises avec une journaliste du quotidien La Presse. Nous discutons quelques minutes, ce qui lui laisse le temps de m’expliquer que « seul Branham est le vrai prophète ». Et voilà comment je viens de trouver une Eglise « branhamistes » dont j’ignorais l’existence. Et en plus elle n’est pas loin de chez moi.

Le chercheur appelle cela les heureux hasards du terrain…

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Où je retrouve William Branham »

  1. C’est vraiment un plaisir pour moi de lire ton message ci-haut. Après avoir consulté les témoignagese Branham, après avoir écouté les sermons de ceux qui croient en lui comme prophète, j’ai conclu qu’il n’est pas seulement prophète, mais un homme envoyé par Dieu pour notre temps. Que Dieu soit loué de nous avoir envoyé Branham et d’avoir préparé mon coeur pour le récevoir.

  2. Bonjour a tous!
    Bravo Vincent, c’est vrai que William Marrion Branham fût prédestiné pour notre génération.
    Et j’ajoute » William Marrion Branham a fait connaitre Jésus Christ au monde et aux religions »
    Mais il nous a dit que Dieu n’appartient pas aux religions. Chaque homme dont naitre de nouveau comme Jésus le dit en Jean:3.

    William Marrion Branham a rétablit la vérité éternel de Dieu. Il a restauré la foi apostolique, révélé les mystères de la bible, il a fait vivre les promesses de la bible en faisant l’œuvre d’un évangéliste.

    Son message prépare le cœur de l’épouse que Jésus Christ a promis qu’il reviendrait chercher avant la destruction de ce monde.

    Cet homme de Dieu était plus qu’un prophète. Il est le messager de Dieu. Christ œuvrait en lui.
    Mais attention!, il n’était pas Christ, mais son serviteur.

    Merci! mon Dieu pour la vérité révélé au temps du soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s