La foi en mouvement: un rapport du Pew Forum

Le Pew forum, un centre de recherche américain sur la vie religieuse, a mis en ligne il y a quelques jours un rapport d’une centaine de pages portant sur l’affiliation religieuse des migrants internationaux. Le site offre un ensemble de cartes interactives particulièrement utiles et un quizz pour tester ses connaissances. Comme toujours quand il est question d’appartenances religieuses à l’échelle mondiale, les statistiques sont à prendre avec précaution, mais traduisent malgré tout des tendances générales. Le rapport comprend un appendice (Appendix B, p. 59) qui présente la méthodologie mise en place pour le rapport.

Les mouvements migratoires constituent un thème majeur pour qui veut comprendre les dynamiques religieuses internationales: par exemple, parler de la diffusion d’Églises transnationales originaires d’Afrique ou d’Amérique Latine, c’est reconnaître que les migrants sont souvent d’excellents missionnaires. Il existe désormais une littérature importante sur le sujet, aussi bien en géographie, en sociologie ou en anthropologie. Le rapport propose une courte bibliographie sélective (p. 113-114) de livres et d’articles en langue anglaise.J’avais prévu de souligner quelques faits saillants, mais Sébastien Fath a été plus réactif sur son propre blog. Je reprends ici quelques éléments qui me semblent particulièrement intéressants:

  • le nombre des migrants internationaux a été multiplié par près de 3 entre les années 1960 (77 millions) et aujourd’hui (214 millions). Nous sommes donc plus que jamais dans un monde en mouvement et ce, au moment même où les États s’interrogent sur leurs politiques en matière d’immigration et sur les dispositifs institutionnels et matériels à mettre en place.
  • près de la moitié des migrants (44%) sont Chrétiens et un quart (27%) Musulmans. Comme le souligne Sébastien Fath, ces chiffres invitent à relativiser l’idée d’une « islamisation massive » par le biais des dynamiques migratoires.
  • si l’on regarde en particulier le cas des migrants de confession chrétienne (p.27 du rapport) on observe que près de la moitié (44%) sont originaires d’Europe et près d’un tiers (30%) d’Amérique Latine et du bassin caribéen. Si l’Europe est la première aire régionale d’origine, elle est aussi la première aire régionale de destination, puisque 38% des migrants chrétiens s’y dirigent, en sachant qu’il existe des mouvements intra-européens (p. 53 du rapport)
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s