Une histoire des Protestants en France: une publication majeure

https://i0.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/0/4/8/9782213626840.jpg

A l’occasion de la parution d’un ouvrage important, Histoire des protestants en France (Fayard), l’historien Patrick Cabanel était l’invité de l’émission de France Inter « La marche de l’histoire », qu’avec le décalage horaire j’écoute pendant le petit déjeuner. Il y fut question des Protestants du Languedoc. L’émission peut être écoutée ICI.

Je tiens d’autant plus à souligner le travail exigeant de Patrick Cabanel qu’il a été très injustement pris à partie par le journaliste évangélique Paul Ohlott sur son site Actu-chretienne. Que ce dernier règle ses comptes avec ce qu’il appelle la « la vieille soupe religieuse luthéro-réformée », c’est son droit le plus strict, mais qu’il en vienne à offrir une interprétation erronée d’un travail de chercheur dans le but de servir une démonstration fallacieuse, c’est aller un peu loin.

Et Dieu sous-traita le Salut au marché…

https://i0.wp.com/www.images.hachette-livre.fr/media/imgarticle/ARMANDCOLIN/2012/9782200280420-V.jpg

J’attire l’attention sur une publication récente de Patrick Michel et Jesús García-Ruiz: Et Dieu sous-traita le Salut au marché: de l’action politique des mouvements évangéliques en Amérique Latine. Les éditions Armand Colin ont tout de même réussi l’exploit de se tromper dans le titre sur leur site internet en utilisant le terme « évangélistes » et non « évangéliques ».

Je reviendrai probablement dessus dès que je l’aurai reçu (et surtout lu). Je suis assez curieux de voir comment les auteurs justifient l’usage du terme « évangéliques » dans le titre pour traiter du « néo-pentecôtisme », terme utilisé pour désigner les mouvements de la « troisième vague » (voir cette note très claire sur le blog de Sébastien Fath). Ce type de périodisation pose trois problèmes:

  • il correspond à un découpage a posteriori qui peut donner l’impression d’une sorte de mouvement de l’histoire vers un but précis.
  • quel terme utilisera-t-on par la suite: « néo-néo-pentecôtisme », « post-néo-pentecôtisme »?
  • il établit des ruptures et des discontinuités, là où il faudrait sans doute voir des effets de continuité dans le temps long.
    Lire la suite

Charisma ou « le Christ dans la banlieue »

ci-contre: des fidèles attendent le début du culte  devant le lieu de culte de Charisma (oct. 2007).

Comme l’a fait remarquer Sébastien Fath sur son blog, Bernadette Sauvaget, journaliste à Libération, anciennement à Réforme, a offert un long et passionnant article dans les colonnes de Libé. Un tel article ne surprend plus tant les Églises évangéliques et pentecôtistes font l’objet de nombreuses publications dans les quotidiens et les hebdomadaires : par exemple, le journal Le Monde avait proposé un compte rendu de la « Marche pour Jésus » en 2008 (édition du 24 mai) et avait également exploré les salles Eurosites en Seine-saint-Denis (dans deux articles, en 2001 et 2005) où chaque week-end plusieurs Églises louent des salles pour tenir leur culte. Il faut dire que les Evangéliques sont de « bons clients » (je me permets l’expression puisqu’il s’agit d’un blog) tant il est facile de frapper l’imaginaire du lecteur avec des récits de « guérison », des séances de « délivrance », et des photographies de personnes levant les bras au ciel. Par ailleurs, à une époque où le Christianisme est fréquemment présenté comme moribond, les Evangéliques constituent une sorte d’énigme propre à piquer la curiosité du public.

Dans l’article de Libération, Bernadette Sauvaget ne tombe pas dans le travers du sensationnel à tout prix, alors même que le sujet n’est pas évident : Charisma a acquis une forte notoriété, du fait de sa taille et de sa croissance ;  il est d’autant plus difficile d’en offrir un regard mesuré et équilibré. Lire la suite

Les Parisiens musulmans: un rapport disponible en ligne

l’Open Society a mis en place un programme de recherche  intitulé At Home in Europe, dont l’objectif est d' »explorer la participation politique, sociale, culturelle et politique des Musulmans et des groupes marginalisés en Europe de l’Ouest au travers l’engagement avec les habitants, la société civile et les responsables politiques » (présentation du projet en anglais ICI).

Trois rapports ont vu le jour jusqu’à maintenant: Muslims in London, Muslims in Marseille et tout récemment Muslims in Paris. Les deux derniers sont disponibles en français et méritent une lecture attentive. Parisiens Musulmans rédigé par Valérie Amiraux, professeure de sociologie à l’Université de Montréal, propose une étude spécifique sur le quartier de la Goutte d’Or dans le 18ème arrondissement de la capitale. Le texte de la préface explique que:

« A travers ses rapports sur les musulmans dans les villes de l’UE, le projet At Home in Europe examine les politiques urbaines et municipales qui ont cherché activement à comprendre les communautés musulmanes et leurs besoins spécifiques. Le projet oeuvre en outre à cerner le type et de degré d’engagement des décideurs politiques à l’égard de leurs populations musulmanes et minoritaires en mettant en exergue les meilleures pratiques dans les villes d’Europe occidentale sélectionnées. Un thème sous jacent est la manière dont les communautés musulmanes ont participé activement à la lutte contre la discrimination. La question se pose aussi de savoir si les besoins de groupes spécifiques justifient des approches individuelles afin de surmonter les obstacles à l’égalité des chances ». Lire la suite

L’inauguration de la mosquée de Cergy: la République a rendez-vous avec les Musulmans

Le vendredi 6 juillet, Manuel Valls, ministre de l’intérieur – et donc des cultes – a inauguré la toute nouvelle mosquée de Cergy. Le discours qu’il a prononcé mérite d’être lu attentivement car il montre parfaitement qu’une telle inauguration est aussi l’occasion pour le politique d’envoyer un message à l’ensemble des Musulmans présents en France. Il y aurait d’ailleurs un beau travail à faire à partir des discours officiels prononcés lors des inaugurations de lieux de culte musulmans. L’inauguration de la grande mosquée de Lyon par Charles Pasqua en septembre 1994 reste un modèle du genre. Lire la suite

« Approches spatiales des faits religieux »: appel à contribution

La jeune et dynamique revue Carnets de Géographes lance un appel à contribution pour son sixième numéro: « Approches spatiales des faits religieux« . Ce dossier est coordonné par Lucine Endelstein (PACTE – CNRS), auteure d’une thèse passionnante intitulée: « Une géographie du renouveau religieux. Judaïsme et expérience urbaine en quartier cosmopolite. Paris, 19e arrondissement », et moi-même.

Le texte de l’appel à contribution est disponible en français et en anglais dans sa version pdf. N’hésitez pas à faire circuler l’appel, d’autant plus que nous ne sollicitons pas uniquement les géographes, mais également les sociologues, anthropologues ou historiens, qui intègrent les dimensions spatiales dans leurs travaux.

Islam et évangélisme

Le journal Le Monde proposait dans son édition du 26 mai un portrait du pasteur Saïd Oujibou, figure désormais incontournable du paysage évangélique français. Celui qui ouvre ses interventions par un sonore « Salam alikoum », est devenu en quelques années l’ancien musulman converti au Christianisme le plus célèbre de France. L’article du Monde est nuancé, assez loin d’ailleurs de certains propos que j’avais pu relever dans une note précédente.

Le 27 mai, le même journal proposait dans son édition en ligne un article intitulé » Pourquoi la phobie de l’Islam gagne du terrain« , sans prendre la précaution d’ajouter un point d’interrogation au titre, comme si l’auteur allait apporter une réponse définitive. Plutôt que « phobie », terme auquel les amateurs des sites identitaires et islamophobes savent désormais parfaitement répondre, il serait sans doute plus juste de parler d' »obsession ». Nous sommes un peu face  à l’éternel problème de la poule et de l’œuf: est-ce qu’un fait social devient un problème parce qu’on en parle, ou bien en parle-t-on parce qu’il s’agit d’un problème (et d’ailleurs, qu’est-ce exactement qu’un « problème social »?)? Dans le cas de l’Islam, il semble légitime de poser la question.

J’aurais aimé creuser la réflexion, mais je croule sous le travail; alors, affaire à suivre…

 

 

Une instrumentalisation politique et identitaire de la laïcité en France?

Je vous invite à découvrir une capsule de recherche que j’ai rédigée pour le site internet du Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM). Intitulée « La laïcité falsifiée :peut-on parler d’une instrumentalisation politique et identitaire de la laïcité en France?« , cette capsule fait la synthèse d’une conférence de Jean Baubérot à Montréal  à l’occasion de la publication de son livre La laïcité falsifiée auquel j’avais consacré une note. Pour l’occasion, Daniel Weinstock avait pris le rôle du discutant.

« L’arrondissement et les Églises: vers une (re)connaissance mutuelle »

L’association montréalaise Direction Chrétienne / Christian Direction propose un colloque intitulé L’arrondissement et les Églises  – Vers une (re) connaissance mutuelle, qui se tiendra les vendredi 11 et samedi 12 mai 2012 de 9h00 à 13h00 au 3580, rue Masson, Montréal (entre Pie IX et boul. St-Michel).

J’aurai le plaisir et l’honneur d’y prendre la parole pour aborder la question des relations entre les Églises et les municipalités sur la question des lieux de culte. En effet, on peut observer un manque de connaissance de la part des acteurs en présence: si les municipalités connaissent peu les réalités évangéliques contemporaines et leurs dynamiques en termes d’implantation, les responsables pastoraux demeurent peu informés des lois et des règlements qui encadrent la place des lieux de culte dans les espaces urbains. Je parlerai de la situation québécoise en la mettant en perspective avec ce que l’on peut observer actuellement en France. Cette mise en perspective devra permettre d’alimenter les échanges et le débat. Le colloque sera l’occasion d’apporter des réponses, mais surtout de susciter  une réflexion qui doit se prolonger dans le temps.

Le colloque peut donc intéresser autant les responsables d’Eglises que les fonctionnaires municipaux désireux de mieux connaître les besoins des communautés évangéliques en termes de locaux.

Retour sur le drame de Stains dans « Christianisme aujourd’hui »

Le magazine Christianisme aujourd’hui revient dans son dernier numéro sur le drame survenu le dimanche de Pâques dans une communauté évangélique de Stains en banlieue parisienne. Deux personnes y avaient perdu la vie. Ce drame fut l’occasion de mettre en lumière la situation difficile dans laquelle se trouvent de nombreuses Églises évangéliques, notamment dans les banlieues de nos grandes villes, rappelant ainsi que le titre du livre du Père Lhande en 1930, Le Christ dans la banlieue, est d’une brûlante actualité.

Pour ce numéro, j’ai répondu à quelques questions posées par le journal. Elles apparaissent dans une version légèrement modifiée dans ses colonnes. Lire la suite