Gabriel Le bras (1891-1970): des Enfants de Marie à… Pigalle

Le Bras

Je ne résiste pas à la tentation de vous livrer cette  fameuse citation d’un des pères de la sociologie du catholicisme en France, Gabriel Le Bras. Cette citation, dont on ne connaît souvent que la première partie, traîne dans tous les livres traitant du fait religieux en milieux urbains, par exemple dans Théologie de la ville, ouvrage de Joseph Comblin, paru en 1968. La citation se situe à la page 480 du volume 2 des Etudes de sociologie religieuse (PUF, 1956), sous-titré : « de la morphologie à la typologie ».

« Et enfin, je dirai en troisième lieu que l’attraction des villes a une influence ruineuse sur la religion des ruraux (…) Je suis pour ma part convaincu que, sur cent ruraux qui s’établissent à Paris, il y en a à peu près quatre-vingt-dix qui, au sortir de  la gare Montparnasse cessent d’être des pratiquants (…) Je puis dire qu’une expérience qui porte sur vingt-cinq bonnes bretonnes me donne un résultat impressionnant : sur les 25, il n’y en avait pas une qui n’allât à la messe dans son village et nous en avons même connu qui étaient secrétaires des Enfants de Marie ; aucune n’a continué de pratiquer, une fois arrivée à Paris, et même l’une d’entre elles est maintenant  danseuse à Pigalle (Le Bras, 1956 : p. 480) »

Pour en savoir plus sur Gabriel Le Bras, je vous renvoie au chapitre qui lui est consacré, dans l’ouvrage de Danièle Hervieu-Léger et Jean-Paul Willaime, Sociologie et religion : approches classiques (PUF, 2001). Le Bras ne fut pas uniquement important pour les sociologues. Il a largement invité les géographes à laisser de côté leurs approches descriptives et matérialistes du fait religieux, pour se lancer dans une géographie de la religiosité des individus. On lira avec profit un vieil article de Le Bras, « Un programme : la géographie religieuse« , publié en 1945 dans les Annales d’Histoire Sociale, et accessible en intégralité, et gratuitement. Il y précise: « la géographie, on le voit, serait ici l’intermédiaire entre statistique et sociologie : elle situerait dans l’espace, sur un terrain délimité, les chiffres que devra expliquer la sociologie, en tenant compte de la structure sociale et familiale favorisée par le sol, de la démographie, des contacts régionaux ». Bef, le géographe décrit, le sociologue explique et analyse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s